Rezulteo et Ipsos réalisent une étude sur l’étiquetage des pneumatiques

Dans une nouvelle étude, le guide d’achat du pneu rezulteo en collaboration avec Ipsos, on observe que l’étiquetage des pneus devenu obligatoire il y a un an, est certes mieux connu qu’avant, mais ne représente pas encore un véritable critère d’achat chez les consommateurs. En effet, ceux-ci préfèrent se référer aux prix ainsi qu’aux conseils des spécialistes de la vente. A noter que 80% des acheteurs récents qui préfèrent écouter leur vendeur ont, dès leur arrivée au magasin, demandé son avis et fini par le suivre. Ce spécialiste reste donc le déterminant le plus influent en matière d’achat pneumatique.


51% des acheteurs récents qui pensent que le prix est l’élément le plus important, prônent les critères d’achat contre 23% qui prennent d’abord en considération le prix. Ceux-ci ont plutôt tendance à mesurer le rapport qualité/prix et la majorité d’entre eux n’est pas prête à payer plus pour jouir d’un meilleur niveau de sécurité.
Par contre, 87% des acheteurs en France estiment que l’étiquetage est assez clair pour être interprété d’une manière totalement autonome. Ils pensent donc ne pas avoir à demander les avis de spécialistes pour définir leurs propres besoins.
Plus généralement, 8% des répondants de l’étude arrivent facilement à citer deux des critères visés par l’étiquetage pneumatique à savoir la résistance et le freinage sur sol mouillé mais butent sur le troisième soit le bruit du roulement qu’ils ont tendance à assimiler au freinage sur sol sec et à la longévité du pneumatique. Cependant, les consommateurs sont de plus en plus informés et les statistiques passent de 13% en 2012 à 21% de bonnes réponses sur ce dernier critère. L’étude montre que les Allemands sont les plus au courant.
72% des répondants se disent pour l’étiquetage pneumatique. Selon le pays, ils peuvent être approximativement convaincus avec 87% en Italie et 83% en Espagne contre seulement 56% en Allemagne et en France où les consommateurs se montrent un peu moins réceptifs.
En somme, les résultats de l’étude rezulteo sont plutôt contrastés. Le nombre de consommateurs ayant conscience de l’étiquetage pneumatique ne cesse d’augmenter mais il est relativement rare d’en faire un élément important ou décisif lors de l’achat des pneumatiques. Dans la plupart des cas, le consommateur s’aligne complètement avec les prix du pneumatique et aux éventuels conseils du vendeur au magasin. L’analyse de l’étiquette du pneu est donc vraisemblablement un critère plus ou moins secondaire pour lui.
Douze mois maintenant se sont écoulés après la généralisation de l’étiquetage pneumatique dans toute l’Europe, néanmoins le consommateur semble être trop peu informé. Du travail reste à faire pour le sensibiliser aux paramètres de protection de l’environnement et en même temps de sécurité.
A l’époque de la première tentative de rezulteo visant à étudier cet aspect, 80% des personnes qu’on avait interrogées ignoraient totalement cette mesure contre 80% d’entre elles qui pensaient qu’il s’agissait quand même d’une assez bonne idée.

Une réflexion au sujet de « Rezulteo et Ipsos réalisent une étude sur l’étiquetage des pneumatiques »

  1. Lucas

    Bonjour,
    Très bel article.
    Mon nom est Lucas Sanchez. Je suis promoteur de plusieurs sites/blogs sur des thématiques de « Voyage, sport et bien-être, Vie pratique, sortie, découverte… »
    Votre site m’intéresse beaucoup. Je souhaiterai publier un article dans votre site , suivant la thématique convenable et accompagnée par mon lien.
    En retour, vous pourrez publier un article au sein de mes sites/blogs collaboratifs de votre choix. J’espère que ma proposition vous intéresse. Je reste en attente de la prochaine étape pour que nous puissions collaborer.
    Cordialement,
    Lucas

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.